1) Appliquer les « gestes barrières »

D’abord, toutes les personnes vivant le confinement en communauté peuvent continuer d’appliquer chez elles les « gestes barrières » préconisés par le ministère de la Santé : ces comportements permettent de lutter efficacement contre la transmission des virus à tropisme respiratoire tels que le Sars-CoV-2. Chaque membre d’une famille, d’un couple ou d’une collocation peut donc, dans la mesure du possible, tenter de réduire les contacts physiques répétés avec autrui, éviter de se toucher le visage, utiliser des mouchoirs jetables à placer à la poubelle après usage unique, se laver régulièrement les mains au savon ou à l’aide d’une solution hydroalcoolique, tousser ou éternuer de préférence dans son coude (sinon, dans un mouchoir à usage unique). Ces règles étant relativement simples, elles peuvent même être enseignées aux enfants d’âge scolaire.

Si ces premières dispositions concernent le comportement de chacun, les autres mesures d’hygiène à appliquer pendant un confinement se rapportent plutôt à l’entretien et au nettoyage du lieu de vie. « La transmission du virus est possible si une personne secrète des particules virales autour d’elle et que ces dernières s’accumulent suffisamment soit dans l’air soit sur les surfaces pour constituer une dose infectante », indique en effet la SFMC : conserver son environnement propre fait partie intégrante de la lutte contre la transmission du nouveau coronavirus pendant le confinement. « En aérant et en nettoyant régulièrement les surfaces des meubles et des objets qu’on manipule, on peut éviter l’accumulation de particules virales », assure la SFMC.

2) Aérer

Aussi, une des premières mesures de nettoyage à appliquer pendant le confinement est celle-ci : s’assurer du renouvellement de l’air à l’intérieur du logement. Et ce notamment en ouvrant les fenêtres de l’habitation dix minutes le matin et le soir ainsi que pendant le nettoyage du logement, en veillant à ne jamais occulter une bouche d’entrée ou d’extraction d’air, en laissant éventuellement une fenêtre entrebâillée la nuit s’il ne fait pas trop froid.

3) Désinfecter (correctement) les objets très souvent manipulés

Les surfaces de contact d’objets très souvent manipulés (smartphones, poignées de porte, claviers d’ordinateur, etc.) constituent par ailleurs des vecteurs de contamination à ne pas négliger : elles doivent être désinfectées de façon appropriée. Les virus de la famille de Coronaviridae tels que le SARS-CoV-2 étant globalement sensibles à l’alcool, les surfaces peuvent être dépoussiérées au moyen d’un chiffon doux puis lavées avec des lingettes désinfectantes imprégnées d’alcool à au moins 70 % ou d’eau de Javel (hypochlorite de sodium) à au moins 0,5 % de chlore actif.

4) Nettoyer sol, draps et serviettes

De même, le ministère des Solidarités et de la Santé détaille sur son site Internet que les sols doivent être lavés après les surfaces à l’eau de Javel dilué à 0,5% de chlore actif (1 litre de Javel à 2,6 % + 4 L d’eau). Le gouvernement met par ailleurs en garde à ne pas passer l’aspirateur au préalable, ce qui génèrerait des aérosols et projetterait des dépôts de virus dans l’air.

Le linge de maison tel que les draps et les serviettes doit enfin être considéré avec une attention particulière dans la mesure où il entre en contact étroit avec les personnes. Le virus perdant ses propriétés infectieuses lorsqu’il est soumis à des températures supérieures à 56°C pendant une quinzaine de minutes, le gouvernement conseille de laver les draps dans une machine à laver avec un cycle à au moins 60°C pendant au moins 30 min.

Afin de ne pas contaminer le logement avec des particules virales issues du linge, celui-ci ne doit avant lavage ni être déposé entre la salle de bain ou la chambre et la machine à laver, ni être secoué (des particules virales suspendues dans l’air pourraient entrer et se déposer autour de la fenêtre), précise le Ministère.

5) Quelques précautions pour cuisiner

Le gouvernement ne donne en revanche aucune directive concernant la préparation de la nourriture. Cependant, se laver les mains avant de cuisiner afin de ne pas contaminer les aliments, et rincer, éplucher et cuire les fruits et légumes autant que possible semblent constituer des précautions raisonnables.