De l’usage de la bougie auriculaire – Partie 1/2

La plupart des gens usent et abusent des fameux bâtonnets ouatés, également connus sous le nom de « coton-tige ». En plastique, en bambou, réutilisables ou biodégradables ; il en existe de toutes sortes et pour tous les goûts ! Pour autant, de nombreux ORL souhaitent attirer l’attention de leur patientèle sur les dangers de ce produit. Lequel a initialement été créé pour nettoyer le nombril des nourrissons et en aucun cas pour la propreté des oreilles ! Il se pourrait même que l’usage fréquent des cotons tiges puisse être responsable de la formation de cérumen … Par conséquent, sus au bâtonnet ouaté ! Mais peut-être vous demandez vous par quoi le remplacer ? Il se pourrait que la solution se présente sous forme de bougies auriculaire …

Qu’est-ce que la bougie auriculaire ?

Bien que peu utilisé de nos jours, le recours à la bougie auriculaire remonte aux civilisations amérindiennes ; plus précisément aux indiens Hopi d’Arizona. Mais loin d’être une pratique locale et isolée, cet outil a également été prisé au fil des siècles en Asie, puis en Europe. Et ce au sein même de notre cher Hexagone ! A vrai dire, ces bougies étaient alors fabriquées à base de toile cirée ou de feuilles de maïs (voire de tabac) enroulées sur elles-mêmes. Mais aujourd’hui, leur composition a quelque peu évolué puisque ces bougies sont désormais faites à base de cire et de tissus naturel. Certaines pouvant même être enrichies de propolis afin de vous apporter toujours plus de bienfaits et de bien-être. Car cette composition leur permet de remplir pleinement leur rôle et de réguler la production de cérumen, sans l’annihiler totalement. En effet, une fois allumée, la bougie stimule l’irrigation sanguine et ramollit le cérumen grâce à la chaleur. Tandis qu’un effet d’aspiration balaye les impuretés présentes dans le canal auriculaire. En outre, la bougie auriculaire peut également être bénéfique après un voyage en avion, une randonnée en haute montagne ou n’importe quelle autre activité durant laquelle une variation de pression peut-être observée. Assurément, cette bougie pas tout à fait comme les autres peut faire des miracles pour tous les tympans sensibles ! Et soulager de nombreux désagréments …

Pour autant, peut-être êtes vous intimidés par cet outil et n’osez pas franchir le pas ? Dans ce cas, rendez-vous très prochainement pour apprendre les modalités d’usage de la bougie auriculaire ! Vous verrez que ce n’est pas très difficile …

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.